Écrire Egypte. Des journalistes d’Al Jazeera jugés

AU 83/14, MDE 12/019/2014, 9 avril 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 MAI 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mohamed Fahmy, Peter Greste et Baher Mohamed, journalistes d’Al Jazeera English, sont en cours de jugement en Égypte. Ils sont inculpés de diffusion de fausses informations et d’appartenance au mouvement interdit des Frères musulmans. Ce sont des prisonniers d’opinion qui doivent, à ce titre, être libérés immédiatement et sans condition. Mohamed Fahmy, de nationalités égyptienne et canadienne, et Peter Greste, ressortissant australien, ont été arrêtés le 29 décembre 2013 au soir à l’hôtel Marriott du Caire. Baher Mohamed, un Égyptien, a été arrêté à son domicile dans la même soirée. Leur procès s’est ouvert le 20 février et reprendra le 10 avril à l’Institut de police de Tora, près de la prison où ils sont détenus. Par ailleurs, les autorités privent Mohamed Fahmy des soins médicaux dont il a besoin parce qu’il s’est blessé à l’épaule quelques jours avant son arrestation. La précarité des conditions de détention et l’absence de soins médicaux adéquats ont aggravé sa blessure et il a maintenant des difficultés à bouger le bras. Les étudiants égyptiens Sohaib Saad Mohamed, Khaled Mohamed Abdel Raouf, Shady Abdelhamid, Ahmed Abdelazim et Anas Mohamed El Beltagy, tous arrêtés le 31 décembre 2013, sont aussi jugés dans la même affaire. À la dernière audience, qui s’est déroulée le 31 mars, trois d’entre eux ont affirmé que les forces de sécurité (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition