Écrire Bahrein. Reprise du procès de Ahmad Mshaima, un manifestant étudiant

Action complémentaire sur l’AU 05/14, MDE 11/013/2014, 10 avril 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 MAI 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès d’Ahmad Mshaima a repris à Bahreïn, bien qu’aucune enquête ne semble avoir été menée sur ses allégations de torture. Le 10 avril, il a déclaré au juge qu’il avait été torturé en détention, et il a dit à ses proches que son état de santé se dégradait. Ahmad Hassan Ali Mshaima, qui a été arrêté le 28 décembre 2013, a été inculpé de « rassemblement illégal dans l’intention de commettre des infractions et de perturber la sécurité publique » à la suite de manifestations marquant le deuxième anniversaire du soulèvement le 14 février 2013. Son procès devant le tribunal pénal de première instance s’est ouvert le 13 mars 2014 à Manama. Il a nié l’ensemble des faits dont il est accusé. Son procès a repris le 10 avril. Des sources proches du prévenu ont indiqué à Amnesty International qu’au cours de l’audience, Ahmad Mshaima avait déclaré au juge avoir été torturé en détention, mais que ce dernier ne lui avait pas permis de fournir des détails, au motif que son avocat pourrait le faire lors d’audiences ultérieures. Celui-ci a tenté d’obtenir la libération sous caution de son client, mais sa demande a été rejetée. La prochaine audience est prévue le 16 avril. Ahmad Mshaima n’a été autorisé à s’entretenir avec son avocat que pendant son interrogatoire devant le parquet et lors des deux audiences au tribunal. D’après les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.