Écrire Haïti. Craintes pour la sécurité du défenseur des droits humains Pierre Espérance

AU 87/14, AMR 36/009/2014, 15 avril 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 MAI 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 2 avril, Pierre Espérance, éminent défenseur haïtien des droits humains, a reçu un courrier contenant une balle et des menaces de mort faisant référence à son travail. Amnesty International est inquiète pour sa sécurité et celle des autres défenseurs des droits humains en Haïti. Mercredi 2 avril, Pierre Espérance, directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), l’une des principales organisations haïtiennes de défense des droits humains, a reçu une lettre de menaces au siège de celle-ci. Ce courrier contenait une balle de pistolet et accusait Pierre Espérance et le RNDDH de présenter de fausses informations visant à déstabiliser le gouvernement. Il mentionnait en outre l’attentat dont Pierre Espérance a été la cible en 1999, lors duquel il a failli être tué par des tirs d’hommes armés à Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. La lettre se terminait par la phrase suivante : « En 99 nous t’avons manqué, cette fois tu n’y échapperas pas, arrête de dire des conneries. » Une plainte a été déposée le 9 avril auprès du parquet et il semble que la police judiciaire a ouvert une enquête. Au cours des derniers mois, le RNDDH a publié des rapports traitant de sujets aussi divers qu’un projet touristique ayant des incidences sur les habitants de l’Île-à-Vache ou le procès de l’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nageur professionnel, il a failli mourir en mer

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !