Écrire Dr Mohamed Jalal Ahmed Hashim (h), professeur à l’université de Khartoum ...

... Personnes libérées : Mujahed Mohamed Abdallah (h), journaliste ; Abdallah Abdelgaum (h), membre de la communauté mahas ; Alam Eldin Abdelghani, (h) avocat ; Osman Shamat (h), chauffeur ; Imad Mirghani Sid Ahmed (h), avocat ; Osman Ibrahim (h), secrétaire général du Comité contre la construction du barrage de Kajbar. AFR 54/046/2007 - Action complémentaire sur l’AU 156/07 (AFR 54/032/2007, 19 juin 2007) et ses mises à jour (AFR 54/035/2007, 22 juin 2007 ; AFR 54/040/2007, 6 août 2007) Toutes les personnes arrêtées en raison de leur opposition au barrage de Kajbar ont été libérées, à l’exception de Mohamed Jalal Ahmed Hashim. Elles auraient été remises en liberté après s’être engagées par écrit à ne pas mener d’activités politiques contre le projet du barrage. Certains détenus ont indiqué que, bien qu’ils n’aient pas été maltraités physiquement, ils avaient subi des sévices d’ordre psychologique, des membres de la sécurité nationale ayant notamment parlé de les torturer alors qu’ils se trouvaient à portée d’écoute. Mohamed Jalal Ahmed Hashim a refusé de signer une déclaration formulée en termes généraux, par laquelle il se serait engagé à ne pas prendre part à des activités ayant trait au barrage de Kajbar, ni à assister à des réunions sur ce projet, ni même à s’exprimer lors de rassemblements à ce sujet, que cela soit en termes négatifs ou positifs. En outre, en signant cette déclaration, il se serait engagé à ne participer à aucune « activité politique en général » et à ne critiquer aucune personnalité de l’État. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.