Écrire Arabie saoudite. Le défenseur des droits humains Abdulrahman al Hamid, en détention au secret

AU 102/14, MDE 23/010/2014, 29 avril 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 JUIN 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Abdulrahman al Hamid, défenseur saoudien des droits humains, est détenu au secret depuis son arrestation le 17 avril dernier. Cet homme est peut-être un prisonnier d’opinion. Le 17 avril 2014, Abdulrahman al Hamid, 52 ans, a reçu un appel de la Direction des enquêtes criminelles à Buraydah, dans la région centrale de Qasim, le convoquant dans ces locaux. Il s’y est rendu avec son fils après la prière Asr (vers 16 heures) et a été immédiatement arrêté. Il se serait vu informer que le Bureau chargé des enquêtes et des poursuites avait émis un mandat d’arrêt contre lui et qu’il devait être placé en détention. Ses proches n’ont pas eu de ses nouvelles depuis et ont demandé aux autorités qu’il puisse recevoir leur visite et celle de son avocat, en vain. Abdulrahman al Hamid souffre de diabète, ce qui engendre des complications. Ainsi, il s’est récemment fait opérer du pied. Cet homme recevait des soins quotidiens pour nettoyer la plaie et éviter toute infection. On ignore s’il peut obtenir ce traitement en détention. Son arrestation est peut-être liée à son militantisme en faveur des droits humains. Abdulrahman al Hamid est l’un des fondateurs de l’Association saoudiennes des droits civils et politiques (ACPRA), une ONG indépendante qui signale les atteintes aux droits humains en Arabie saoudite. Il en a également été le premier (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir