Écrire Iran. Des arabes Ahwazis, Ali Chebieshat et Sayed Khaled Mousawi, risquent d’être exécutés sous peu

Action complémentaire sur l’AU 72/14, MDE 13/024/2014, 9 mai 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JUIN 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ali Chebieshat et Sayed Khaled Mousawi, qui appartiennent tous deux à la minorité arabe ahwazie d’Iran, sont actuellement sous le coup d’une condamnation à mort. Leur exécution pourrait être imminente car la Cour suprême a, semble-t-il, confirmé leurs peines. Le 1er mai, les familles d’Ali Chebieshat et de Sayed Khaled Mousawi ont appris de façon informelle par un représentant du tribunal révolutionnaire d’Ahvaz que la Cour suprême avait confirmé les peines prononcées à l’encontre de ces deux personnes. Toutefois, les autorités ont refusé pour l’instant de communiquer le jugement par écrit et de dévoiler aux familles et aux avocats de ces hommes où ils se trouvaient : ceux-ci ont été transférés de la prison de Fajr vers un lieu inconnu en mars 2014. Les deux hommes cités ont été arrêtés en novembre 2012 et emmenés au centre de détention du ministère du Renseignement, à Ahvaz. Ils ont été détenus à l’isolement, privés de tout contact avec leurs avocats et leurs proches pendant plus de sept mois. Pendant ce temps, ils auraient subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements. En juin et novembre 2013, des chaînes de télévision étatiques ont diffusé des images sur lesquelles ils « avouaient » leur rôle dans l’explosion d’une conduite de gaz naturel à proximité de leur village d’origine, ce qui va à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.