Écrire Colombie. Les défenseurs indigènes Génesis Gisselle Gutiérrez Romero, Jakeline Romero Epiayu et Fuerzas de Mujeres Wayúu,sont la cible de menaces

AU 115/14, AMR 23/018/2014, 9 mai 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JUIN 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Génesis Gisselle Gutiérrez Romero, 15 ans, qui vit dans la réserve indigène des Wayúus de Zahíno, a reçu une menace de mort le 5 mai. Cette jeune fille et sa famille sont liées à une organisation locale de défense des droits humains qui fait campagne au nom des communautés indigènes wayúus. Ses membres sont la cible de menaces de mort de la part des paramilitaires. Leur sécurité est en péril. Génesis Gisselle Gutiérrez Romero, âgée de 15 ans, qui vit dans la réserve indigène des Wayúus de Zahíno, dans la municipalité de Barrancas, département de La Guajira, dans le nord-est de la Colombie, a reçu par téléphone une menace de mort le 5 mai. Un homme non identifié lui a dit : « Dis à ta famille de faire attention à toi et à eux, parce qu’on va vous tuer. » Génesis Gisselle est la fille de Jakeline Romero Epiayu, dirigeante wayúu et défenseure des droits humains. Toutes deux sont liées à l’organisation non gouvernementale (ONG) Fuerza de Mujeres Wayúu. Cette organisation milite activement pour que soit respecté le droit des communautés indigènes des Wayúus de donner leur consentement libre, préalable et éclairé au sujet de projets économiques de grande ampleur, notamment d’une mine de charbon, prévus sur leurs terres, dans le sud de La Guajira. En raison de leur travail, les membres de Fuerza de Mujeres Wayúu ont reçu à plusieurs reprises (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse