Écrire Honduras. Le défenseur des droits de l’enfant José Guadalupe Ruelas, frappé et incarcéré

AU 122/14, AMR 37/006/2014, 12 mai 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JUIN 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le directeur de Casa Alianza Honduras, une organisation de défense des droits de l’enfant, a été frappé et incarcéré par la police militaire le 8 mai. Il pense avoir été ainsi maltraité à titre de représailles parce qu’il avait dénoncé la violence contre les enfants au Honduras et la passivité du gouvernement dans ce domaine. Le 8 mai, en fin de soirée, José Guadalupe Ruelas, directeur de l’organisation caritative Casa Alianza, qui s’occupe d’enfants au Honduras, a été arrêté à un poste de contrôle de la police militaire devant la résidence présidentielle à Tegucigalpa, la capitale du pays. Il conduisait la voiture de l’organisation et il avait des vêtements portant le logo de l’organisation. José Guadalupe Ruelas affirme qu’il était à l’arrêt quand un policier à moto a percuté sa voiture. Le défenseur des droits de l’enfant raconte avoir été extrait de la voiture par les policiers militaires et frappé au visage, sur la tête, dans les côtes et sur les jambes. Il a ensuite été traîné à plat ventre par les pieds. Les policiers lui ont aussi confisqué ses affaires, dont un ordinateur portable, avant de le conduire au poste de police. Après l’intervention d’organisations de défense des droits humains, José Guadalupe Ruelas a été emmené à l’hôpital pour des examens ; il y est resté sous surveillance policière jusqu’au 9 mai dans la soirée. José (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir