Écrire Ahmed Omar bin Farid (h), écrivain et militant ...

... Hassan Baoom (h), militant ; Ali Haitham al Gharib (h), écrivain et militant ; Ali Munasser Mohamed (h), premier secrétaire du Parti socialiste à Aden ; Yahya Ghalib al Shuaibi (h), juriste et militant ainsi qu’un nombre indéterminé d’autres personnes MDE 31/001/2008 - AU 82/08 Au moins cinq personnes, dont celles nommées plus haut, auraient été arrêtées par les forces de sécurité yéménites le 31 mars et le 1er avril dans les villes méridionales d’Aden, Al Dhali et Radfan. La plupart étant apparemment détenues au secret, Amnesty International craint qu’elles ne subissent des tortures ou d’autres formes de mauvais traitements. On ne dispose pas d’informations précises concernant leur lieu de détention. Le motif de leur arrestation n’est pas très clair, mais celle-ci pourrait avoir un lien, selon certaines sources, avec les manifestations et l’action militante de soldats en retraite dans le sud du Yémen, qui se plaignent de subir des discriminations en matière d’emploi, de salaires et de pensions de retraite par rapport aux anciens militaires du nord du pays. La plupart des hommes nommés plus haut avaient déjà été appréhendés en août et septembre 2007 pour avoir participé à des manifestations sur la Place de la Liberté, dans le centre d’Aden, ainsi qu’à Al Mukalla. Les protestataires, d’anciens soldats, se plaignaient de ce que leurs pensions ne leur avaient pas été versées par le gouvernement, ou avec beaucoup de retard. Amnesty International craint que ces hommes ne soient privés de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse