Écrire Thaïlande. Vives craintes pour près de 700 villageois du village de Nanongbong, à la suite d’une attaque

AU 130/14, ASA 39/006/2014, 19 mai 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JUIN 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Amnesty International est vivement préoccupée par la sécurité de 700 habitants du village de Nanongbong, dans le nord-est de la Thaïlande, après une attaque menée par une centaine d’hommes armés non identifiés, le 15 mai. Certains villageois ont été agressés et détenus pendant six heures. Selon certaines informations, l’attaque est liée à l’opposition au projet d’expansion d’une mine d’or locale. Selon le témoignage d’habitants du village de Nanongbong, le 15 mai, à 22 heures, au moins 100 hommes armés de barres de fer, de couteaux et de fusils, ont fait irruption dans leur village dans le district de Wangsaphung, dans la province de Loei. Ils ont attaqué un poste de contrôle érigé par des villageois pour empêcher les camions d’entrer et de sortir du site de la mine d’or de Phutahpfa. Une trentaine de villageois ont été contraints de s’allonger face contre terre, les mains et les pieds liés, pendant environ six heures. Pendant ce temps, les hommes armés ont détruit une barrière dressée par les villageois pour bloquer l’accès à la mine, et un convoi de camions a pu sortir des matériaux de la mine. Ils ont agressé et menacé les villageois avec des fusils, avant de partir vers 4h30 du matin. Pour l’instant, on ignore toujours qui étaient ces hommes armés, dont certains portaient semble-t-il des masques. Le commissaire du poste de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir