Écrire Colombie. Nouvelles menaces en « zone humanitaire »

Action complémentaire sur l’AU 104/14, AMR 23/020/2014, 2 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 JUILLET 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les paramilitaires continuent de menacer les défenseurs des droits humains et les habitants de la zone humanitaire de Puente Nayero, dans la ville portuaire de Buenaventura, dans le sud de la Colombie. Ils sont allés jusqu’à leur tirer dessus. Le 27 mai, la dirigeante communautaire Doris Valenzuela a été informée de menaces faites par des paramilitaires qui voulaient la « démembrer » (picada), et faire subir le même sort à son fils de 16 ans, Christian David Aragón. Le même jour, elle a reçu quatre appels téléphoniques de menaces. Doris Valenzuela travaille pour empêcher le recrutement forcé d’enfants, y compris de son fils, par les paramilitaires. Doris Valenzuela et son fils font partie des 297 familles qui composent la zone humanitaire de Puente Nayero, à Buenaventura, dans le département du Valle del Cauca, initiative civile destinée à protéger les communautés exposées à des violations des droits humains. Beaucoup d’Afro-colombiens qui vivent dans la zone humanitaire de Puente Nayero ont été menacés à plusieurs reprises au cours des dernières semaines, malgré la présence des forces de sécurité dans le secteur. Un enfant de sept ans a été menacé de mort parce qu’il aurait informé la police du lieu où se trouvaient des armes planquées par les paramilitaires à proximité de la zone humanitaire (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.