Écrire Syrie. Le poète Nasser Saber Bondek arrêté, en danger

AU 145/14, MDE 24/022/2014, 9 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 JUILLET 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le poète Nasser Saber Bondek a été arrêté le 17 février dernier à son domicile par des membres supposés des forces de sécurité syriennes. On ignore où il se trouve et sa vie est en danger. En effet, un homme interpellé le même jour dans le même quartier est décédé en détention. Farizah Jahjah Bondek, l’épouse de Nasser Saber Bondek, vit à l’étranger et a raconté à Amnesty International qu’un contact sur place lui avait dit que le 17 février 2014 vers 18 h 30, des membres des forces de sécurité syriennes, qui semblent être des agents du ministère du Renseignement, étaient arrivés chez Nasser Saber Bondek à Sahnaya, dans la banlieue de Damas. Un ancien détenu affirme avoir vu cet homme peu de temps après son arrestation dans les locaux de la branche 227 du ministère du Renseignement à Damas. Depuis, Farizah Jahjah Bondek n’a reçu aucune information concernant l’endroit où se trouve son mari, bien qu’une source non officielle lui ait dit fin avril qu’il allait bien. Parmi les personnes appréhendées le même jour à Sahnaya figurent Jihan Amin, avocate spécialiste des droits humains, Ranim Matouq, étudiante (dont le père, Khalil Matouq, avocat spécialiste des droits humains, fait l’objet d’une disparition forcée), et un autre homme, dont la dépouille a été rendue à sa famille trois semaines plus tard. Ce dernier était détenu dans les locaux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir