Écrire Iran. Quatre ans de prison pour la militante iranienne Maryam Shafi’Pour

Informations complémentaires sur l’AU 9/14, MDE 13/031/2014, 10 juin 2014 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. La prisonnière d’opinion Maryam Shafi Pour a vu la durée de sa peine d’emprisonnement ramenée de sept à quatre ans. La peine de Maryam Shafi Pour a été réduite à quatre ans d’emprisonnement par la 54e chambre de la cour d’appel de Téhéran le 28 mai. Maryam Shafi Pour avait été condamnée à sept ans de prison le 2 mars par la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Elle avait été déclarée coupable de « propagande contre le régime » et de « rassemblement et collusion en vue de porter atteinte à la sécurité nationale », pour avoir semble-t-il été en contact avec la famille d’un des dirigeants de l’opposition se trouvant en prison. La première audience de Maryam Shafi Pour a eu lieu le 21 octobre 2013 et portait sur des charges liées à la sécurité nationale, notamment la « propagande contre le régime ». Cette jeune femme étudiait l’agronomie à l’université internationale de Qazvin avant d’être exclue temporairement puis renvoyée du fait de ses activités pacifiques en tant qu’étudiante. Maryam Shafi Pour a été arrêtée le 27 juillet 2013 après avoir été convoquée par le parquet de Shahid Moghaddas, dans la prison d’Evin, à Téhéran. Des membres des forces de sécurité ont perquisitionné son domicile et saisi certains de ses effets personnels. Ils l’ont ensuite emmenée à la section 209 de la prison d’Evin, où elle a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse