Écrire Israel/OPT : La santé de Abdul Razeq Farraj,un gréviste de la faim, en danger

AU 152/14, MDE 15/012/2014, 13 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 JUILLET 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Abdul Razeq Farraj, Palestinien détenu sans inculpation, mène une grève de la faim et sa santé, comme celle d’une centaine d’individus en détention administrative eux aussi en grève de la faim, se détériore rapidement. Les autorités israéliennes les punissent pour leur mouvement de protestation et refusent de les laisser contacter leurs avocats et leurs familles, et consulter les médecins de leur choix. Abdul Razeq Farraj a été arrêté le 25 février 2014 vers 2 heures du matin à son domicile à Ramallah, dans les territoires palestiniens occupés (TPO). Sans être interrogé, il a été condamné le lendemain à six mois de détention administrative, sur ordre d’un commandant de l’armée. Cette sentence prendra fin le 24 août prochain. Un juge militaire a confirmé cet ordre le 4 mars sur la base d’« informations secrètes » auxquelles Abdul Razeq Farraj ou ses avocats n’ont pas eu accès. Abdul Razeq Farraj a déposé un recours contre son placement en détention administrative, qui a été soumis à un tribunal militaire le 20 mai et rejeté six jours plus tard. Le 29 mai, ses avocats ont déposé une requête auprès de la Cour suprême. Ils attendent toujours sa décision. Le 30 avril, Abdul Razeq Farraj a rejoint le mouvement de grève de la faim lancé six jours plus tôt par 125 détenus pour appeler Israël à mettre un terme à la détention administrative. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse