Écrire Soudan. Mohamed Salah Mohamed Abdelrahman, Moamar Musa Mohamed, Taj Alsir Jaafar,Soudan3 étudiants détenus dans un lieu inconnu

Action complémentaire sur l’AU 136/14, AFR 54/009/2014, 13 juin ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 JUILLET 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Trois militants étudiants soudanais sont toujours détenus sans inculpation et risquent de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Leurs familles n’ont pas pu leur rendre visite et ont demandé en vain où ils se trouvaient et de quelles infractions ils étaient accusés. Le Service national de la sûreté et du renseignement refuse de révéler davantage d’informations sur le lieu où se trouvent actuellement les détenus concernés et sur leur situation, ainsi que sur la loi en vertu de laquelle ils ont été inculpés. Il s’est contenté d’indiquer à leurs familles qu’ils étaient maintenus en détention aux fins d’une enquête plus approfondie. Le 29 mai, la famille de Taj Alsir Jaafar a essayé de lui faire parvenir un sac contenant des vêtements et les médicaments dont il a besoin mais le personnel du Service n’a accepté de lui remettre que deux vêtements et a refusé les médicaments. Il les a refusés une nouvelle fois le 6 juin. Mohamed Salah Mohamed Abdelrahman, étudiant de troisième cycle à l’université de Khartoum, et Moamar Musa Mohamed et Taj Alsir Jaafar, étudiants dans la même université, ont été arrêtés séparément devant leur établissement le 12 mai dans l’après-midi. Dans les jours qui ont suivi, le Service national de la sûreté et du renseignement a informé la famille de Mohamed Salah (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.