Écrire Honduras. Les membres de l’ONG COFADEH, sous surveillance et victimes d’agressions

AU 156/14, AMR 37/007/2014, 18 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JUILLET 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plusieurs membres du COFADEH – importante organisation hondurienne de défense des droits humains basée à Tegucigalpa, la capitale du pays – ont signalé être surveillés et faire l’objet d’agressions depuis ces dernières semaines. Les autorités honduriennes doivent se conformer à l’ordre de la Commission interaméricaine des droits de l’Hommes de prendre des mesures efficaces pour protéger ces personnes et leurs familles. Depuis le 13 mai 2014, des membres du Comité des familles de détenus et disparus du Honduras (COFADEH), importante organisation de défense des droits humains, affirment que leurs locaux de Tegucigalpa sont surveillés. Ces personnes ont dit avoir vu la même voiture rouge aux vitres teintées garée près de l’entrée de leurs bureaux à la même heure tous les matins, au moment où elles se rendent au travail. Le 29 mai vers 10 heures, un homme a été vu prenant des photos du bâtiment. À la même période, un autre homme portant une arme à feu a été vu près des bureaux du COFADEH. Le 4 juin, une des membres du personnel, qui avait assisté peu avant à une réunion portant sur les déplacements forcés, organisée dans un hôtel de Tegucigalpa, a été enlevée et détenue pendant deux heures. Elle a pris place dans un taxi où se trouvaient deux femmes et un homme, qui l’ont violemment frappée au visage avec la crosse de leurs armes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.