Écrire Colombie. Le syndicaliste José Onofre Esquivel Luna, agressé en danger

Action complémentaire sur l’AU 310/13, AMR 23/025/2014, 19 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 JUILLET 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 16 juin dernier, le responsable syndical José Onofre Esquivel Luna se trouvait à bord d’une voiture à Medellín, dans le nord-ouest de la Colombie, lorsque deux hommes lui ont tiré dessus. Sa sécurité est compromise. Le 16 juin 2014, José Onofre Esquivel Luna – vice-président de la section de Bugalagrande du Syndicat national des travailleurs de l’industrie agroalimentaire (SINALTRAINAL), qui représente les employés de la plantation Nestlé à Bugalagrande, dans le département du Valle del Cauca – roulait à Medellín, dans le département d’Antioquia, lorsque deux hommes à moto ont commencé à lui tirer dessus. Il était alors accompagné de deux gardes du corps, désignés pour assurer sa protection, de même qu’une patrouille de l’Unité de protection nationale, programme de protection gouvernemental. Les gardes du corps ont fait feu à leur tour, tuant un des agresseurs. Le second a été blessé et placé en détention. Un conducteur de bus qui passait a également été touché. José Onofre Esquivel Luna se rendait à Medellín pour assister à une réunion des dirigeants du SINALTRAINAL venus des différentes régions de Colombie, qui devait commencer le 17 juin. Cette réunion a été suspendue en raison de ces événements. Cet homme a a reçu des menaces de mort de la part de paramilitaires le 8 novembre dernier, la veille (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse