Écrire Mauritanie. La défenseure des droits humains Aminetou Mint El Moctar menacée de mort.

AU 163/14, AFR 38/002/2014, 24 juin 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 5 AOÛT 2014 La défenseure des droits humains Aminetou Mint El Moctar est en danger depuis que le dirigeant d’un groupe islamiste radical a proféré des menaces de mort à son encontre en Mauritanie. Les autorités n’ont pris aucune mesure visant à assurer la sécurité de cette femme et de son organisation. Aminetou Mint El Moctar, présidente de l’Association des femmes chefs de familles (AFCF), fait l’objet d’une fatwa émise par Yehdhih Ould Dahi, dirigeant du groupe islamiste radical Ahbab Errassoul (« Amis du prophète »), et contenant des menaces de mort. Dans une interview publiée par des médias locaux, Aminetou Mint El Moctar demandait que Cheikh Ould Mkheitir, un homme de 28 ans inculpé d’apostasie et détenu actuellement à la prison de Nouadhibou, dans le nord de la Mauritanie, soit jugé équitablement. La fatwa concernant Aminetou Mint El Moctar, publiée sur Internet le 5 juin, peu après la parution de l’article en question, indique : « Quiconque la tuera ou lui arrachera les deux yeux sera récompensé par Allah. » Par la suite, les coordonnées de cette femme, celles de son association et le numéro d’immatriculation de sa voiture ont été rendus publics. Le 6 juin, Aminetou Mint El Moctar a tenté de porter plainte pour appel au meurtre. La police a refusé, en lui conseillant de s’entretenir avec Yehdhih Ould Dahi. Les autorités n’ont pas condamné la fatwa visant Aminetou Mint El Moctar ni pris de mesures destinées à assurer la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir