Écrire Egypte. Plusieurs personnes arrêtées après une manifestation.

AU 164/14, MDE 12/037/2014, 24 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 AOÛT 2014 Dans la soirée du 21 juin dernier, quelque 23 personnes ont été interpellées au Caire après avoir manifesté contre la loi relative aux manifestations, considérée comme répressive. Parmi elles figure Yara Sallam, défenseure des droits humains et notamment des droits des femmes. Cette femme est une prisonnière d’opinion. Des représentants de l’Initiative égyptienne pour les droits de la personne, où travaille Yara Sallam, ont informé Amnesty International que les manifestants avaient marché à travers le Caire en direction du palais présidentiel, mais qu’ils avaient été plusieurs fois agressés par des hommes en civil. Les forces de sécurité ont dispersé le défilé au moyen de gaz lacrymogène et arrêté une trentaine de personnes sur place. Les hommes en civil les ont parfois aidées, en attrapant des manifestants et en les leur remettant. Des procureurs ont ordonné la détention de 23 personnes pour quatre jours au motif qu’elles avaient manifesté sans autorisation et vandalisé des biens. Les avocats de la défense ont informé que les forces de sécurité devaient encore présenter des éléments étayant ces accusations. On ne sait pas si tous ceux qui ont été appréhendés participaient à la manifestation. Les avocats de la défense pensent que certains étaient peut-être de simples passants. Yara Sallam marchait dans ce quartier avec sa cousine et était en train d’acheter de l’eau lorsqu’elle a été arrêtée. Il semble qu’elle ait été prise pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse