Écrire Egypte. Des journalistes d’Al Jazira emprisonnés pour avoir fait leur travail.

Action complémentaire sur l’AU 83/14, MDE 12/036/2014, 24 juin 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 AOÛT 2014 Mohamed Fahmy, Peter Greste et Baher Mohamed, journalistes d’Al Jazeera English, ont été incarcérés par un tribunal égyptien le 23 juin, pour diffusion de fausses informations et appartenance au mouvement interdit des Frères musulmans. Ce sont des prisonniers d’opinion. Le tribunal, qui a siégé à l’Institut de police de Tora, a condamné Mohamed Fahmy et Peter Greste à sept années de prison. Baher Mohamed a quant à lui été condamné à 10 ans, parce qu’il était également inculpé de possession d’une douille de balle, qu’il a selon lui conservé comme souvenir. Mohamed Fahmy souffre toujours d’une blessure à l’épaule, qui pourrait se transformer en handicap permanent. Le tribunal a acquitté deux autres accusés jugés dans le cadre de cette affaire, Anas Mohamed El Beltagy et Shady Abdelhamid, mais a condamné Sohaib Saad Mohamed, Khaled Mohamed Abdel Raouf, Ahmed Abdelazim et Khaled Abdel Rahman Mahmoud à sept ans de prison. Le fondement de leur condamnation demeure flou : un observateur d’Amnesty International présent au procès n’a pu voir aucune preuve susceptible d’impliquer ces hommes dans des infractions liées au terrorisme. Le tribunal a ordonné aux médecins légistes d’examiner trois d’entre eux, qui ont affirmé avoir été frappés par les forces de sécurité. Toutefois, on ignore si cet examen a eu lieu et les avocats de la défense se sont plaints que le rapport ne leur soit jamais parvenu. Les condamnés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir