Écrire Mexico. Des défenseurs des droits des migrants menacés

Action complémentaire sur l’AU 208/13, AMR 41/024/2014, 26 juin 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 7 AOÛT 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un coordinateur travaillant au centre d’accueil pour migrants Todos por Ellos (Tous pour eux), et d’autres personnes se trouvant dans les locaux de celui-ci, à Tapachula, dans l’État du Chiapas (sud-ouest du Mexique), ont été menacés de mort par un homme appartenant à une bande criminelle. Des secours sont arrivés, mais hors du cadre des mesures de protection officielles. La vie du personnel, des migrants et des bénévoles de ce centre d’accueil pourrait être en danger. Mardi 24 juin, José Ramón Verdugo Sánchez (également connu comme Frère Ramón), coordinateur du centre d’accueil pour migrants Todos por Ellos, a été menacé de mort par un ancien résident du centre ayant rejoint une bande criminelle locale bien connue dont les membres sont originaires d’Amérique centrale. L’agresseur a dit à José Ramón Verdugo Sánchez : « Je suis désolé Frère Ramón, je sais que vous m’avez aidé mais je dois vous tuer, je dois tuer tout le monde au centre d’accueil, je dois tous vous tuer parce qu’on me l’a ordonné ». Un autre coordinateur du centre d’accueil, Jorge Adevar Echeverría Escalante, a demandé au policier posté dans un véhicule devant le centre de les aider. Cet agent de la police de l’État est censé fournir une protection s’inscrivant dans le protocole de sécurité mis en place par le Mécanisme fédéral pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse