Écrire Ukraine. Les journalistes Anastasia Stanko (f) et Ilia Bezkorovaïni (h), enlevés par des séparatistes

AU 168/14, EUR 50/031/2014, 2 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 AOÛT 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Amnesty International craint pour la sécurité d’une journaliste ukrainienne et de son caméraman qui ont été enlevés par des séparatistes armés à Lougansk, dans l’est de l’Ukraine. Ils pourraient être victimes de mauvais traitements. La journaliste ukrainienne Anastasia Stanko et son caméraman Ilia Bezkorovaïni ont été capturés dans la soirée du 30 juin 2014 par des séparatistes armés représentant le groupe séparatiste auto-proclamé « République populaire de Lougansk ». Le 1er juillet, Valeri Bolotov, le chef de ce groupe, a annoncé que ces deux personnes étaient accusées d’« espionnage pour le compte de l’armée ukrainienne ». Anastasia Stanko et Ilia Bezkorovaïni travaillent pour la chaîne télévisée ukrainienne Hromadske TV et se trouvaient dans l’est du pays pour réaliser un reportage sur les événements qui se déroulent dans cette région. Amnesty International a parlé avec le rédacteur en chef par intérim de cette chaîne, qui a confirmé que ces deux personnes avaient été emmenées dans le centre-ville. Elles seraient actuellement détenues dans le sous-sol d’un bâtiment occupé par le groupe séparatiste, où il y a peu ou pas de lumière, d’installations sanitaires ou d’aérations. Amnesty International demande la libération immédiate et inconditionnelle d’Anastasia Stanko et Ilia Bezkorovaïni. Veuillez envoyer le texte ci-dessous (si possible (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir