Écrire Brésil. Brutalités policières au cours d’un rassemblement public pacifique

AU 169/14 - AMR 19/007/2014 3 juillet 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 14 AOÛT 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. À São Paulo, dans le sud-est du Brésil, des agents de la police militaire ont tenté de faire obstacle à un rassemblement public à l’aide de gaz lacrymogène, de gaz poivre et de balles en caoutchouc. Le rassemblement s’était formé pour protester contre les violences policières dans la ville et pour en discuter. Les manifestants ont été encerclés par les policiers, et ont fait l’objet de harcèlement et manœuvres d’intimidation. Plusieurs d’entre eux, dont des avocats, ont été agressés et arrêtés de manière arbitraire. Le 1er juillet, deux avocats, Daniel Biral et Silvia Daskal, ont été arrêtés et malmenés par la police militaire de São Paulo parce qu’ils avaient interrogé une policière sur le fait qu’elle ne portait aucune plaque d’identification pendant les opérations de maintien de l’ordre. Les avocats participaient à un rassemblement public de protestation qui réunissait quelque 500 personnes sur la place Roosevelt, à São Paulo, pour discuter des brutalités commises par la police militaire et civile de São Paulo au cours de récentes manifestations. Deux manifestants, Fábio Hideki Harano et Rafael Lusvarghi avaient notamment été placés arbitrairement en détention. Des militants, des représentants de la société civile et des intellectuels étaient invités à prendre la parole. Juste avant, plus d’une quinzaine d’agents des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.