Écrire Mohamed Kohail (h), ressortissant canadien, 23 ans ...

... Sultan Kohail (h), ressortissant canadien, 17 ans ; Mehanna Sad (h), ressortissant jordanien, 22 ans MDE 23/012/2008 - Action complémentaire sur l’AU 116/07 (MDE 23/019/2007 du 17 mai 2007) et ses mises à jour (MDE 23/030/2007 du 2 août 2007 et MDE 23/016/2008 du 31 mars 2008) Sultan Kohail a été condamné, le 5 avril, à 200 coups de fouet et un an d’emprisonnement pour le meurtre d’un garçon syrien tué en janvier 2007 lors d’une bagarre dans une cour d’école. Sa peine sera soumise pour réexamen à la Cour de cassation, qui peut recommander qu’il soit à nouveau jugé par un tribunal ordinaire. Celui-ci aurait le pouvoir de condamner le jeune homme à mort, même s’il n’a que dix-sept ans. Sultan Kohail a été arrêté avec son frère Mohamed Kohail et le ressortissant jordanien Mehanna Sad, tous deux condamnés à la peine capitale en mars. Ces derniers ont fait appel devant la Cour de cassation. En cas de déboutement, ils risqueraient d’être exécutés de façon imminente. Selon les informations reçues, la procédure dont ils ont fait l’objet n’a pas été conforme aux règles d’équité. Après leur arrestation, ils ont été détenus au secret pendant un mois et demi environ, et soumis à des passages à tabac destinés à leur arracher des « aveux ». Leur procès s’est déroulé devant le tribunal général de Djedda en neuf séances. Leur avocat n’a été autorisé à assister qu’à la dernière audience, et peut-être à l’avant-dernière ; il ne lui a pas été permis de remettre en cause les éléments retenus à la charge de ses clients. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse