Écrire Iran. Un défenseur des droits humains, Latif Hasani, en grève de la faim

AU 170/14, MDE 13/039/2014, 4 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 AOÛT 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Latif Hasani – défenseur des droits humains issu de la minorité azérie d’Iran, qui purge une peine de neuf ans d’emprisonnement – mène une grève de la faim depuis le 18 mai dernier pour protester contre le traitement infligé aux prisonniers politiques en Iran. C’est un prisonnier d’opinion et il doit être libéré immédiatement et sans condition. Le 18 mai 2014, Latif Hasani a entamé une grève de la faim « liquide » (il n’ingère que de l’eau) pour protester contre le traitement infligé aux prisonniers politiques en Iran et contre le rejet de sa demande de transfert de la prison centrale de Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran, vers une prison plus proche de Karaj, où vit sa famille. Le 28 juin, cet homme a été conduit à la prison d’Evin à Téhéran, avant d’être transféré vers la prison de Rajai Shahr à Karaj, où il est actuellement détenu avec des délinquants violents. Il a annoncé qu’il poursuivrait sa grève tant qu’il ne serait pas déplacé vers l’aile des prisonniers politiques. Son état de santé s’est détérioré en l’absence d’alimentation, réveillant, semble-t-il, des problèmes de santé déjà existants, notamment un rythme cardiaque irrégulier, pour lequel il prend des médicaments, une grave hypotension et des douleurs à l’estomac. Latif Hasani, Mahmoud Fazli, Behboud Gholizadeh, Shahram Radmehr et Ayat Mehr Ali Beyglou ont été arrêtés (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !