Écrire Honduras. Dina Meza une défenseure des droits humains et sa famille, en danger

AU 174/14, AMR 37/008/2014, 7 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 AOÛT 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Depuis ces dernières semaines, Dina Meza, journaliste et défenseure hondurienne des droits humains, subit un nombre croissant de manœuvres de harcèlement et d’intimidation, dont un des membres de sa famille proche a également fait l’objet. La sécurité de cette femme et sa famille est compromise. Dina Meza a signalé plusieurs actes de harcèlement et d’intimidation à son encontre depuis fin mai 2014. Elle a notamment été suivie par des inconnus à Tegucigalpa, la capitale du pays, le 27 mai, le 5 juin et plus récemment le 5 juillet, alors qu’elle était avec un membre de sa famille. Le 5 juin, elle se dirigeait à pied vers le boulevard Morazán à Tegucigalpa, lorsqu’un inconnu conduisant une moto non immatriculée a commencé à la suivre. Il a enlevé son casque pour lui montrer qu’il la surveillait. Cette femme a dû courir pour lui échapper. Le 28 mai à 21 h 05, Dina Meza a reçu un appel sur son téléphone portable, provenant d’un inconnu à la voix aiguë qui lui a dit : « Je vais te tabasser si tu continues tes conneries. » Quelques minutes plus tôt, elle avait publié des informations concernant le meurtre d’un militant politique sur sa page Facebook. Le 25 juin, un inconnu a pris des photos d’un de ses proches alors qu’il retrouvait un ami dans un lieu public. L’inconnu s’est approché de cette personne et lui a montré les photos qu’il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse