Écrire Egypte. Des militants renvoyés en prison en attendant leur procès en septembre

Action complémentaire sur l’AU 164/14, MDE 12/040/2014, 9 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 AOÛT 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Yara Sallam, défenseure des droits humains et membre du personnel d’une ONG, Sanaa Ahmed Seif et 20 autres détenus ont comparu en justice le 29 juin dernier, accusés d’avoir manifesté sans autorisation, vandalisé des biens et troublé l’ordre public. La prochaine audience aura lieu le 13 septembre, et ces personnes ont été renvoyées en prison en attendant la reprise du procès. Les 22 détenus en jugement ont été arrêtés dans la soirée du 21 juin 2014, après que les forces de sécurité ont dispersé un rassemblement contre la loi relative aux manifestations à Héliopolis, dans la banlieue du Caire. Certains d’entre eux étaient de simples passants et n’ont pas participé au défilé. Les avocats de la défense ont été informés que le procès se déroulerait devant le tribunal d’Héliopolis. Les autorités ont néanmoins choisi un autre tribunal sans les avertir. Le matin du début du procès, les avocats et les familles des détenus et les journalistes ont dû quitter Héliopolis et se rendre rapidement à un tribunal de l’Institut de la police de Tora à Hélouan, à environ 25 kilomètres de là. Un délégué d’Amnesty International a pu observer le procès. Cependant, les forces de sécurité n’ont pas laissé les familles entrer dans l’Institut au motif qu’elles n’avaient pas obtenu d’autorisation au préalable. Pendant l’audience, le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir