Écrire Russie. Un détenu victime de torture

AU 173/14, EUR 46/042/2014, 10 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 AOÛT 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un homme qui se trouve actuellement dans un centre de détention provisoire dans la colonie pénitentiaire russe n° 14, et dont l’anonymat doit être conservé pour des raisons de sécurité, s’est plaint d’avoir été victime à de nombreuses reprises de passages à tabac et de viols visant à lui extorquer des « aveux ». Ses allégations n’ont fait l’objet d’aucune enquête efficace et il risque de subir à nouveau de telles violences. Cet homme se trouve dans un centre de détention provisoire dans la colonie pénitentiaire n° 14 (dénomination en russe : ??? ??-14 ?????? – FKU IK-14 GUFSIN) depuis avril 2014. Il affirme y avoir été agressé et torturé plusieurs fois. Une enquête sur ses allégations n’a été ouverte qu’en juin mais n’a pas encore donné de résultats concluants. Peu après avoir signalé ces faits, ce détenu a été en deux occasions victime d’actes de torture destinés à le forcer à retirer sa plainte. Sa sécurité est gravement compromise et c’est pourquoi son anonymat doit être conservé. Cet homme a été placé en détention en avril 2014, car il s’agit d’un suspect dans une affaire pénale. Il a raconté qu’on l’a d’abord frappé et violé pour lui extorquer des « aveux ». Il n’aurait été examiné par aucun médecin et n’a pas reçu de soins médicaux après son agression. Le 10 juin, il a signalé les faits aux membres de la Commission de surveillance (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse