Écrire Colombie. Un défenseur des droits humains victime de menaces d’une violence extrême

Action complémentaire sur l’AU : 104/14 AMR 23/026/2014, 24 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des paramilitaires ont menacé de « démembrer » un défenseur des droits humains et continuent de menacer des membres de la zone humanitaire de Puente Nayero, dans la ville portuaire de Buenaventura (Colombie du sud). Le 18 juillet, le défenseur des droits humains Jacob Jenezen a été menacé par des paramilitaires alors qu’il se trouvait dans le secteur de La Playita, près de lazone humanitaire de Puente Nayero (Espacio Humanitario de Puente Nayero) à Buenaventura, dans le département de Valle del Cauca. Les paramilitaires lui ont dit « Jacob, on va te tuer […] On va te couper en morceaux et te jeter à la mer ». Créée à l’initiative de près de 300 familles, la zone humanitaire de Puente Nayero a pour but de protéger les communautés contre les violations des droits fondamentaux et autres violences. Jacob Jenezen est membres de l’ONG de défense des droits humains Commission Justice et paix (Comisión Intereclesial Justicia y Paz), qui a accompagné la communauté afro-colombienne de Buenaventura dans la mise en place de la zone humanitaire. Le 3 juillet, la Commission Justice et paix a été informée qu’un ancien membre des forces armées avait déclaré qu’il allait la forcer à quitter la zone humanitaire. Cet ancien militaire avait été chargé par le ministère de la Défense de coordonner, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.