Écrire Chine. Des familles menacées de renvoi forcé en Corée du Nord

AU 190/14 ASA 17/039/2014 28 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 8 SEPTEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un groupe qui compterait 29 personnes, dont un enfant de un an, risque d’être renvoyé de force en Corée du Nord après avoir été détenu en Chine. Si tel était le cas, ces personnes risqueraient fortement de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements, d’être soumises à des travaux forcés, voire de perdre la vie. Quatre familles nord-coréennes ont été placées en détention par les autorités chinoises dans les provinces du Shandong et du Yunnan entre le 15 et le 17 juillet, ainsi que six personnes qui leur portaient assistance. Elles ont été interpellées alors qu’elles suivaient un itinéraire préétabli vers l’Asie du Sud-Est. Selon certains médias, elles ont déjà été conduites dans un centre de détention situé à la frontière de la Corée du Nord. Les personnes qui passent la frontière illégalement risquent généralement d’être emprisonnées et de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements, qui peuvent consister en travaux forcés, si elles sont renvoyées en Corée du Nord. Les Nord-Coréens arrêtés appartiendraient à la famille de hauts responsables de l’armée en Corée du Nord. Parmi les personnes qui les ont aidés se trouverait un Nord-Coréen qui s’est installé en Corée du Sud et détient un passeport de ce pays. Bien que la Chine soit partie à la Convention des Nations unies relative au statut des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse