Écrire Pakistan. Trois morts lors d’une agression envers une population Ahmadiyya

AU 191/14, ASA 33/011/2014, 30 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 27 juillet dernier, des personnes ont mis le feu aux maisons d’une population ahmadiyya dans la province du Pendjab, après qu’un de ses membres a été accusé de blasphème. Deux enfants et leur grand-mère sont mortes asphyxiées par la fumée, et plusieurs autres personnes ont été gravement blessées. Dans la soirée du 27 juillet 2014, un musulman a accusé un ahmadi habitant dans le district de Gujranwala de publier des messages blasphématoires sur sa page Facebook. Les ahmadis forment une petite communauté religieuse et s’estiment musulmans, mais ils sont considérés comme hérétiques par bon nombre de musulmans au Pakistan. Ils font souvent l’objet de violentes agressions et de discrimination autorisée par l’État. Plusieurs musulmans se sont rendus au domicile de l’homme accusé de blasphème et ont eu une altercation avec certains habitants ahmadis, qui leur ont tiré dessus. Après que deux d’entre eux ont été touchés, une centaine de personnes se sont rassemblées autour de la maison et l’ont vandalisée, de même que d’autres habitations, dont certaines ont été incendiées par certains des agresseurs, selon des témoins. Beaucoup d’habitants se sont enfuis, mais certains ont eu trop peur de partir de chez eux. Bushara Bibi et ses petites-filles Kainat, huit mois, et Hira, sept ans, sont mortes asphyxiées. Une autre femme a fait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir