Écrire Azerbaïdjan. Leyla Yunus (f), Arif Yunus (h), arrêtés et inculpés de trahison

Action complémentaire sur l’AU 182/14, EUR 55/009/2014, 31 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Leyla Yunus, défenseure azerbaïdjanaise des droits humains, et son mari Arif Yunus ont été inculpés de trahison, entre autres infractions. Leyla Yunus a été placée en détention provisoire et Arif Yunus a vu sa liberté de circulation restreinte. Le 30 juillet, la défenseure azerbaïdjanaise des droits humains Leyla Yunus se rendait à une conférence de presse lorsque des hommes en civil, probablement des policiers, ont stoppé sa voiture et obligé le chauffeur à changer de direction. On est resté sans nouvelles d’elle pendant plusieurs heures, jusqu’à ce que le parquet général appelle son mari, Arif Yunus, pour indiquer à ce dernier qu’elle avait été arrêtée. Arif Yunus s’est rendu au parquet, où il a également été interrogé et arrêté. Amnesty International considère Leyla Yunus comme une prisonnière d’opinion. Toujours le 30 juillet, un juge a statué que cette femme devait être placée en détention provisoire. Selon une source azerbaïdjanaise avisée, elle a été inculpée de trahison – chef dont le fondement n’a pas été expliqué au tribunal – ainsi que d’évasion fiscale, de fraude et d’abus d’autorité afférents à une subvention reçue par son organisation non gouvernementale (ONG), que les autorités l’avaient empêchée d’enregistrer. Arif Yunus, quant à lui, doit aussi répondre des charges de trahison, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse