Écrire Mexique. Brenda Rangel Ortiz (f), Héctor Rangel Ortiz (h) et familles de disparus, intimidés.

Action complémentaire sur l’AU 304/13, AMR 41/030/2014, 31 juillet 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des proches de personnes disparues dans l’État de Querétaro, dont Brenda Rangel Ortiz, font l’objet d’actes d’intimidation pour avoir réclamé un entretien avec les autorités de l’État. Le 27 juillet 2014, trois des pneus de la voiture de Brenda Rangel Ortiz ont été crevés à Querétaro, dans le centre du Mexique. La veille, cette femme avait informé les autorités de l’État qu’elle et d’autres parents de disparus organiseraient une manifestation, celles-ci leur ayant refusé un entretien avec le gouverneur de l’État de Querétaro. On pense que la dégradation de la voiture de Brenda Rangel Ortiz était un acte d’intimidation visant à dissuader le groupe de manifester. Selon des proches de disparus, pendant le rassemblement du 27 juillet, qui bloquait une voie de l’autoroute de sortie de la ville, des représentants gouvernementaux ont prévenu Brenda Rangel Ortiz que les forces de sécurité allaient arriver et qu’ils allaient « lui mettre une raclée ». Malgré l’arrivée de policiers lourdement armés et de civils non identifiés surveillant l’événement, la manifestation a pris fin sans autre incident. Le 31 juillet, les proches de disparus ont eu l’autorisation de rencontrer le gouverneur de l’État de Querétaro pour lui demander des informations sur les mesures prises par les autorités pour enquêter sur les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse