Écrire Inde. Six prisonniers risquent d’être exécutés sous peu

AU 193/14, ASA 20/029/2014, 4 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 SEPTEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre hommes et deux femmes risquent d’être exécutés sous peu en Inde, le président ayant rejeté leur recours en grâce. Ces personnes pourraient être exécutées à tout moment. Surendra Koli a été déclaré coupable et condamné à mort dans cinq affaires concernant l’enlèvement, le viol et le meurtre de plusieurs filles, commis à Nithari (Uttar Pradesh) entre 2005 et 2006. La peine capitale prononcée à son encontre a été confirmée par la Cour suprême en février 2011. D’autres affaires dans lesquelles cet homme est impliqué sont en cours de jugement. Deux femmes, Renukabai et Seema, ont été déclarées coupables d’avoir enlevé et tué cinq enfants dans l’État du Maharashtra entre 1990 et 1996. Elles ont été condamnées à mort. La Cour suprême a confirmé leurs peines en août 2006. En Inde, il est pourtant rare que des femmes se voient infliger la peine capitale. Rajendra Wasnik a été déclaré coupable du viol et du meurtre d’une fille au Maharashtra, commis en mars 2007, et condamné à mort. La Cour suprême a confirmé sa peine en février 2012. Le président a également rejeté le recours en grâce de Jagdish, déclaré coupable d’avoir tué sa femme et leur cinq enfants en août 2005 et condamné à mort. La Cour suprême a confirmé sa peine en septembre 2009. Holiram Bordoloi a été condamné à mort pour le meurtre de trois hommes, commis en novembre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir