Écrire Thaïlande. Craintes de disparition pour Yongyuth Boondee

AU 197/14, ASA 39/013/2014, 8 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un homme associé au mouvement politique des « chemises rouges » en Thaïlande fait l’objet d’une disparition forcée et risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Les autorités ont confirmé qu’il se trouvait aux mains des militaires, mais sa famille et son avocat n’ont pas pu entrer en contact avec lui depuis son arrestation en juillet dernier. Les autorités ont refusé de donner des informations quant au lieu où cet homme est détenu. Yongyuth Boondee, ouvrier en construction âgé de 26 ans, a été appréhendé fin juillet 2014 à Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande. Il a été vu pour la dernière fois en garde à vue dans un poste de police lors d’une conférence de presse télévisée le 1er août, pendant laquelle les policiers ont affirmé qu’il avait « avoué » avoir commis un meurtre avec préméditation, dégradé des biens au moyen d’explosifs, et possédé illégalement des armes, notamment des armes à feu et des explosifs. Ils ont ajouté que cet homme était lié à un réseau supposé au sein du Front uni pour la démocratie contre la dictature (UDD), dont les membres sont connus sous le nom de « chemises rouges » en raison de la couleur des chemises qu’ils portent lors des manifestations. Ni sa famille, ni son avocat n’a pu entrer en contact avec lui depuis. Lorsque l’avocat de Yongyuth Boondee les a contactées, les autorités (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.