Écrire Indonésie. Les prisonniers d’opinion Robert Yelemaken et Oni Wea sont actuellement torturés

AU 199/14, ASA 21/020/2014, 8 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 SEPTEMBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Vendredi 8 août, deux étudiants papous, dont un mineur, ont été soumis à une arrestation arbitraire en raison de leur militantisme politique non violent dans la province de Papouasie occidentale, en Indonésie. Ils auraient été victimes d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements aux mains de la police. Robert Yelemaken, un lycéen de 16 ans, et Oni Wea, 21 ans, étudiant à l’université, militent au sein du Comité national de la Papouasie occidentale, un mouvement indépendantiste papou. Ils ont été appréhendés vendredi 8 août à 3 heures du matin heure locale dans le district de Manokwari pour avoir fait des graffiti au message séparatiste réclamant un référendum sur l’indépendance de la Papouasie. Ces deux étudiants sont des prisonniers d’opinion et doivent par conséquent être libérés immédiatement et sans condition. Ils ont été arrêtés et sont désormais maintenus en détention uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression. Amnesty International a reçu des informations crédibles selon lesquelles les deux jeunes gens ont été soumis à la torture et à d’autres formes de mauvais traitements durant leur arrestation et en détention. Selon des sources locales, deux policiers ayant procédé à leur arrestation les ont frappés et leur ont donné des coups de pied. Robert Yelemaken aurait reçu des coups de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.