Écrire Arabie Saoudite. Condamnation à mort de Hajras bin Saleh bin Muhammad al Qurey, pour « trafic de drogue »

AU 201/14, MDE 23/018/2014, 12 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 SEPTEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un homme déclaré coupable de trafic de drogue risque d’être exécuté d’un moment à l’autre en Arabie saoudite. Il affirme avoir été torturé et avoir fait l’objet d’un procès inique. Le 16 janvier 2013, Hajras bin Saleh bin Muhammad al Qurey, 53 ans, a été condamné à mort pour trafic de drogue par le tribunal général de Najran, dans le sud-est du pays. La sentence a ensuite été confirmée par une cour d’appel et la Cour suprême. Cet homme affirme avoir reçu un SMS officiel l’informant que les autorités de la prison générale de Najran, où il est actuellement détenu, avaient reçu l’ordre de procéder à son exécution. Hajras bin Saleh bin Muhammad al-Qurey et son fils Muhammad al Qurey ont été arrêtés le 7 janvier 2012 à Al Khadra, à la frontière avec le Yémen, lorsque les douaniers les ont contrôlés, les soupçonnant de transporter des stupéfiants. Selon les documents présentés au tribunal, Hajras bin Saleh bin Muhammad al-Qurey a essayé de s’enfuir à toute vitesse mais les policiers aux frontières l’ont pris en chasse et rattrapé. La famille de cet homme a expliqué qu’il souffrait de problèmes psychologiques et qu’il lui arrivait de perdre son sang-froid sous la pression. Les deux hommes ont été emmenés pour interrogatoire, pendant lequel ils affirment avoir été torturés. Muhammad al Qurey est passé aux aveux et a déclaré que son père ne savait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.