Écrire Arabie saoudite. Un religieux chiite, Tawfiq Jaber Ibrahim al-‘Amr, emprisonné après avoir réclamé des réformes

Action complémentaire sur l’AU 242/11, MDE 23/019/2014, 14 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 SEPTEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un religieux chiite saoudien a été condamné à huit ans de prison et à une interdiction de prononcer des sermons religieux pour avoir dénoncé la discrimination à l’égard des chiites en Arabie saoudite et pour avoir réclamé des réformes. Sheikh Tawfiq Jaber Ibrahim al Amr a été condamné le 13 août 2014 par le tribunal pénal spécial à huit ans de prison, suivis de 10 ans d’interdiction de voyager à l’étranger et de prononcer des sermons religieux et des discours en public. Le tribunal l’a déclaré coupable d’avoir incité au sectarisme, tenu des propos diffamatoires envers le régime dirigeant, tourné en ridicule la mentalité de ses dignitaires religieux, appelé au changement et désobéi au chef de l’État. Le même tribunal avait condamné Sheikh Tawfiq al Amr, le 17 décembre 2012, à trois ans d’emprisonnement suivis d’une interdiction de voyager de cinq ans, mais la Cour d’appel a renvoyé l’affaire en première instance en recommandant une peine plus lourde. Cet homme aurait dû être libéré le 1er décembre 2012 mais il a refusé de signer un document qui lui interdisait notamment de prononcer des sermons religieux, y compris pendant les prières du vendredi. Les charges retenues contre Sheikh Tawfiq Jaber Ibrahim al Amr sont dues aux critiques qu’il a formulées contre la discrimination envers les chiites d’Arabie (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse