Écrire Colombie. Des défenseurs indigènes victimes de menaces de mort

AU 210/14, AMR 23/029/2014, 21 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 OCTOBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Juan Pablo Gutiérrez, défenseur des droits des peuples indigènes, a reçu une menace de mort adressée par un groupe paramilitaire, le visant lui et d’autres membres d’organisations colombiennes de défense des peuples indigènes. Cet homme a reçu un grand nombre de menaces par téléphone depuis. Sa vie et celle de ses collègues sont en danger. Le 14 août 2014, Juan Pablo Gutiérrez se trouvait près de chez lui dans le quartier Colina Campestre à Bogotá, la capitale de la Colombie, quand un inconnu lui a donné une enveloppe n’indiquant pas l’adresse de l’expéditeur. Elle contenait une menace de mort qui lui était adressée et qui visait également d’autres membres de l’Organisation nationale indigène de Colombie (ONIC), ainsi que des membres du Conseil régional indigène du Cauca (CRIC). Juan Pablo Gutiérrez, photographe franco-colombien, est aussi un défenseur des droits des peuples indigènes. Représentant international de l’ONIC, il a collaboré avec Amnesty International sur plusieurs projets photographiques. Depuis longtemps, l’ONIC et le CRIC œuvrent pour protéger et promouvoir les droits des peuples indigènes de Colombie. La menace de mort – signée par le Bloc capital des Aigles noirs, un groupe paramilitaire – accusait Juan Pablo Gutiérrez d’être proche des guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.