Écrire Egypte. Des ong égyptiennes en danger à l’approche de la date limite pour leur enregistrement

AU 216/14, MDE 12/044/2014, 27 août 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT 10 novembre 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des organisations égyptiennes de défense des droits humains ont été informées qu’elles risquaient fermeture et poursuites pénales, alors qu’approche la date limite fixée par le gouvernement pour leur enregistrement en vertu de la loi sur les associations. Les autorités ont par ailleurs proposé un projet de loi qui compromettrait l’indépendance des organisations non gouvernementales (ONG) et les soumettrait à de nouvelles restrictions écrasantes. Le 18 juillet 2014, le ministère de la Solidarité sociale a fait savoir à toutes les ONG qu’elles doivent s’enregistrer conformément à la loi sur les associations (loi 84 de 2002) « dans les 45 jours » (soit avant le 2 septembre) ou qu’elles seront tenues de « rendre des comptes » en vertu de ce texte. De nombreuses organisations égyptiennes de défense des droits humains fonctionnent comme des cabinets d’avocats ou des entreprises sans but lucratif parce que la loi en vigueur exige qu’elles demandent la permission du ministère de la Solidarité sociale avant de pouvoir s’enregistrer, et que les autorités ont dans les faits soit refusé de les enregistrer soit fait fi de leurs demandes d’enregistrement. Des employés d’organisations de défense des droits humains ont dit à Amnesty International qu’ils redoutent que les autorités ne ferment les ONG non enregistrées et ne lancent des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir