Écrire Khadijeh Moghaddam (f), militante des droits des femmes

MDE 13/053/2008 - AU 93/08 La militante des droits des femmes Khadijeh Moghaddam a été arrêtée par les forces de sécurité le 8 avril alors qu’elle se trouvait chez elle, à Téhéran. Accusée de « propagande contre l’État, perturbation de l’opinion publique et agissements contre la sécurité nationale », elle est détenue au centre de détention de Vozara à Téhéran. Amnesty International pense que cette femme est une prisonnière d’opinion détenue uniquement pour avoir mené des activités pacifiques en faveur de l’égalité des droits entre hommes et femmes en Iran. Khadijeh Moghaddam participe activement à la Campagne pour l’égalité, qui vise à recueillir un million de signatures iraniennes sur une pétition demandant l’abrogation des dispositions juridiques discriminatoires envers les femmes. Elle a été arrêtée à 11 heures du matin par des membres des forces de sécurité qui se sont introduits chez elle par la force. Ceux-ci ne lui ont montré son mandat d’arrêt qu’au terme d’une longue dispute. Khadijeh Moghaddam a été conduite à Eshrat Abad (également connue sous le nom de Prison 59), une base des pasdaran (gardiens de la révolution) à Téhéran ; elle y a été interrogée plusieurs heures au sujet de sa participation à la Campagne pour l’égalité, avant d’être traduite devant un juge d’instruction du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Le magistrat l’a à son tour questionnée puis inculpée, fixant sa caution à un montant équivalent à environ 70 000 euros. Khadijeh Moghaddam a parlé avec sa famille et ses amis en attendant son transfert au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse