Écrire Pérou. Des responsables indigènes tués, leur communauté en danger

AU 228/14, AMR 46/007/2014, 11 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 OCTOBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre responsables indigènes ashaninka originaires d’Amazonie péruvienne ont été tués par des bûcherons qui agiraient illégalement. On pense que cette attaque a été menée en représailles de la lutte de ces militants contre l’abattage illégal d’arbres sur leurs terres ancestrales. Leurs familles et les autres membres de leur communauté sont en danger. Le 1er septembre 2014, les responsables indigènes Edwin Chota Valera, Jorge Ríos Pérez, Leoncio Quinticima Meléndez et Francisco Pinedo ont été tués alors qu’ils étaient partis de la région d’Ucayali, en Amazonie péruvienne, pour se rendre à une réunion de l’autre côté de la frontière avec le Brésil pour discuter de la lutte contre l’abattage illégal sur leurs terres. Ces quatre hommes étaient des dirigeants de la communauté indigène ashaninka Alto Tamaya-Saweto, dans la région d’Ucayali, près de la frontière avec le Brésil. Ils ont été tués par des bûcherons soupçonnés d’opérer illégalement. Edwin Chota Valera était un responsable populaire au sein de la population ashaninka, qui s’est battu pour obtenir les titres de propriété de leurs terres ancestrales. L’Organisation régionale Aidesep Ucayali, dont il était membre, a expliqué que le 3 juin dernier, cet homme a pris la tête d’une délégation représentant cette population, qui est partie à Lima, la capitale du pays, et a remis une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.