Écrire Indonésie. Agression contre Anum Siregar, une avocate papoue spécialiste des droits humains

AU 232/14, ASA 21/027/2014, 17 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 OCTOBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Anum Siregar, une avocate papoue spécialiste des droits humains, a été attaquée par une personne inconnue à Wamena, dans la province de Papouasie, en Indonésie. Elle assure actuellement la défense d’un chef tribal accusé de soutenir des activités séparatistes, et qui est considéré par Amnesty International comme un prisonnier d’opinion. On craint pour la sécurité de l’avocate. Amnesty International a reçu des informations faisant état d’une agression perpétrée à Wamena (province de Papouasie) contre Anum Siregar. Cette avocate spécialiste des droits humains a été attaquée par une personne inconnue vers 23 heures le 16 septembre, alors qu’elle regagnait son hôtel après une audience au tribunal. Armée d’un couteau, la personne qui l’a agressée lui a dérobé son sac et l’a blessée, avant de prendre la fuite. Anum Siregar a été soignée pour ses blessures (deux points de suture au moins) à l’hôpital de Wamena. Anum Siregar était venue de Jayapura en compagnie d’un confrère pour représenter Areki Wanimbo, le chef du conseil tribal de Lani Besar, lors d’une audience préliminaire. Les deux avocats se sont sentis surveillés dès leur arrivée. Ils contestaient la légalité de l’arrestation et de la détention d’Areki Wanimbo, faisant valoir une violation du Code de procédure pénale indonésien. Areki Wanimbo a été arrêté le 6 août après avoir (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir