Écrire Syrie. Gebrail Moushe Kourie, un militant, risque un procès inique

AU 235/14, MDE 24/040/2014, 26 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 NOVEMBRE 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant politique pacifique Gebrail Moushe Kourie doit être jugé devant le Tribunal antiterroriste, qui ne respecte pas les normes internationales d’équité des procès. Cet homme est en détention depuis décembre 2013. Il se trouve actuellement à la prison d’Adhra, où il a été transféré en février dernier. Il est à craindre qu’il soit victime d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Gebrail Moushe Kourie est le président de l’Organisation démocratique assyrienne, un parti politique syrien que les autorités syriennes considèrent comme illégal. Ce parti est membre de la Coalition nationale des forces de la révolution et de l’opposition syrienne, qui comprend plusieurs groupes de l’opposition syriens. Le 19 décembre 2013, Gebrail Moushe Kourie était convoqué par la Sûreté de l’État dans sa ville d’El Qamishli, dans le nord du pays. Il s’est présenté dans les bureaux de cette agence comme demandé mais il n’est jamais rentré chez lui. Selon une source sur place, cet homme a passé environ 60 jours dans différents centres de détention gérés par les forces de sécurité syriennes à El Qamishli et Damas – locaux où les actes de torture et autres mauvais traitements sont monnaie courante – avant d’être transféré vers la prison d’Adhra, où il a pu recevoir la visite de sa famille une seule fois. Il a comparu devant un juge (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir