Écrire Bahreïn. Un militant Nader Abdulemam, jugé pour « outrage » à une figure islamique

AU 240/14, MDE 11/031/2014, 25 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 NOVEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant bahreïnite Nader Abdulemam est actuellement jugé pour « outrage » à une figure de culte. Amnesty International pense que cet homme est pris pour cible pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Nader Abdulemam, 41 ans, a été arrêté le 27 août 2014 après avoir été convoqué à la Direction des enquêtes criminelles (CID), où il a été questionné au sujet de commentaires qu’il avait publiés sur Twitter et qui ont été considérés comme désobligeants envers Khalid bin al Waleed, compagnon du prophète Mahomet et célèbre commandant islamique. Ce militant a été inculpé en vertu des articles 92(3) et 310(2) du code pénal bahreïnite, qui érigent en infraction l’« outrage public à une figure religieuse de culte ». La première audience du procès a eu lieu le 9 septembre dernier, et la prochaine est prévue pour le 28 septembre. Nader Abdulemam est détenu à la prison de Dry Dock, au nord-est de Manama, la capitale du pays. L’article 310 du code pénal bahreïnite prévoit une peine maximale d’un an de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 100 dinars bahreïnites (environ 200 euros) pour « outrage public à un symbole ou une personne considéré(e) sacré(e) pour les membres d’un groupe religieux en particulier ». Les lois interdisant toute critique ou moquerie visant une religion ou des croyances sont incompatibles avec le droit (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.