Écrire Action (suivi) : Vénézuéla. La police menace et intimide la famille Barrios

Action complémentaire sur l’AU 134/13, AMR 53/019/2014, 26 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 NOVEMBRE 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La police vénézuélienne a fait une descente au domicile de Beatriz Adriana Guzmán Barrios et a arrêté son époux. La famille Barrios a reçu de nouvelles menaces, lors même qu’elle devrait être protégée conformément à une décision de la Cour interaméricaine des droits de l’homme. Depuis 1998, 10 de ses membres ont été victimes d’homicide dans des circonstances suggérant l’implication de la police, et ce dans une impunité quasi totale. Beatriz Adriana Guzmán Barrios a signalé que sept personnes en civil, détenant des badges de la police, ont effectué une descente à son domicile, sans autorisation de perquisition, le 17 septembre vers 22h30. Son époux, Dany Rafael Bolívar Montevideo, a été placé en garde à vue, sans mandat d’arrêt. Il a été relâché quelques heures plus tard, mais les policiers l’ont averti : « La prochaine fois, ce sera bien pire. » Selon la famille, quelques minutes auparavant, les mêmes policiers s’étaient présentés au domicile de la mère de Beatriz Adriana, Eloisa Barrios, et avaient demandé d’entrer. Elle a refusé, aucun mandat de perquisition ne lui étant présenté. Eloisa Barrios est à l’initiative des démarches de la famille pour obtenir justice pour les crimes dont ils sont victimes. Dany Rafael Bolívar Montevideo a plus tard été convoqué au bureau local du procureur afin de se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir