Écrire Bahreïn. Ahmed Mohammad Saleh al Arab condamné à la réclusion a perpétuité

Action complémentaire sur l’AU 21/14, MDE 11/032/2014, 29 septembre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 NOVEMBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Ahmed Mohammad Saleh al Arab a été condamné à la réclusion à perpétuité, ayant été déclaré coupable de tentative de meurtre et de possession d’explosifs à l’issue d’un procès inique. Il est en cours de jugement dans plusieurs autres affaires et pourrait être condamné à une peine d’emprisonnement totale de 64 ans. Ahmed Mohammad Saleh al Arab, 22 ans, a été condamné à la réclusion à perpétuité le 18 septembre 2014. Il est inculpé de 10 chefs d’accusation, dont rassemblement illégal, incendie criminel et participation à des émeutes. Il se trouve actuellement à la prison de Jaww, à environ 30 kilomètres de Manama, la capitale. Ses proches ont expliqué à Amnesty International que les charges retenues sont fondées sur des « aveux » qui, affirme Ahmed Mohammad Saleh al Arab, lui ont été extorqués sous la torture lors de son interrogatoire dans les locaux de la Direction des enquêtes criminelles, ainsi que sur des témoignages de policiers, des « aveux » d’autres détenus – également obtenus sous la torture – et des « sources privées ». Le jeune homme n’était pas présent à la première audience d’un autre procès, qui s’est déroulée le 22 septembre dernier, étant donné que le bus censé le conduire au tribunal n’est pas passé à la prison. Le juge a empêché son avocat de le représenter en son absence. Selon la famille (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.