Écrire Iran. Report de l’exécution de Reyhaneh Jabbari

Action complémentaire sur l’AU 85/14, MDE 13/053/2014, 1er octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 NOVEMBRE 2014 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. L’exécution de l’Iranienne Reyhaneh Jabbari, qui devait avoir lieu le 30 septembre à la prison de Rajai Shahr, a été reportée de 10 jours. Cette jeune femme a été reconnue coupable de meurtre à l’issue d’une enquête entachée d’irrégularités et d’un procès inique. Le 29 septembre, la mère de Reyhaneh Jabbari a annoncé sur Facebook que sa fille l’avait appelée pour l’informer qu’elle était transférée de la prison de Gharchak, dans le comté de Varamin (province de Téhéran), à celle de Rajai Shahr pour y être exécutée le lendemain à l’aube. Elle a alors contacté les autorités de la prison de Rajai Shahr Prison, qui ont confirmé la programmation de l’exécution et lui ont indiqué qu’elle devrait se rendre sur place le 30 septembre pour « récupérer le corps ». Cependant, l’exécution a finalement été reportée et Reyhaneh Jabbari a été reconduite à la prison de Gharchak le jour même à 23 h 30, probablement en réaction à la vague de protestations faisant suite au message publié par sa mère. Reyhaneh Jabbari, âgée de 26 ans, a été arrêtée en 2007 dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Morteza Abdolali Sarbandi, ancien employé du ministère iranien du Renseignement. Elle a été détenue à l’isolement pendant deux mois, sans pouvoir consulter un avocat ni entrer en contact avec sa famille. Elle a déclaré avoir été soumise durant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.