Écrire Indonésie. Le parlement de l’Aceh adopte un texte réglementaire fondé sur la charia.

Action complémentaire sur l’AU 238/14, Index : ASA 21/029/2014, 3 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 NOVEMBRE 2014 Le Parlement de la province de l’Aceh a adopté un règlement issu de la charia qui criminaliserait, entre autres, les relations sexuelles entre personnes du même sexe et les relations sexuelles hors mariage entre personnes consentantes, et qui prévoit une peine de fustigation pour les contrevenants. Le gouverneur de la province de l’Aceh et le gouvernement central peuvent bloquer sa mise en œuvre. Le Code pénal islamique de l’Aceh, règlement provincial basé sur la charia (loi islamique), a été adopté par le Parlement de cette province le 27 septembre. Il prévoit jusqu’à 100 coups de bâton pour les personnes reconnues coupables de relations sexuelles entre personnes du même sexe, de relations sexuelles avant le mariage ou d’autres relations sexuelles hors mariage (« adultère »). D’autres infractions seraient aussi passibles d’une peine de fustigation en vertu de ce règlement, notamment la consommation d’alcool, les jeux d’argent, le fait de « se trouver seul-e en compagnie d’une personne du sexe opposé hors des liens du mariage ou de liens familiaux » (khalwat), les atteintes sexuelles, le viol, le fait d’accuser une personne d’adultère sans présenter quatre témoins des faits, et les relations intimes entre personnes non mariées. On peut aussi s’inquiéter de ce que les procédures prévues par ce texte concernant les preuves dans les affaires de viol et d’atteintes sexuelles ne soient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse