Écrire Iran. L’ancien prisonnier politique Arash Sadeghi détenu risque la torture.

Action complémentaire sur l’AU 174/13, MDE 13/057/2014, 9 octobre 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 NOVEMBRE 2014 L’ancien prisonnier d’opinion Arash Sadeghi est détenu à la prison d’Evin, à Téhéran, depuis le 6 septembre. Il semblerait qu’il soit détenu à l’isolement sans pouvoir contacter un avocat et qu’il n’ait pas encore été inculpé. Amnesty International craint qu’il ne soit torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Arash Sadeghi, ancien militant étudiant à l’université Allameh Tabatabai, a été arrêté le 6 septembre sur son lieu de travail à Téhéran par des hommes en civil probablement membres des pasdaran (gardiens de la révolution). Ces derniers l’ont conduit à son domicile, ont fouillé ses biens et saisi plusieurs objets, dont son ordinateur portable, des carnets et des CD. Il est depuis détenu à l’isolement à la section 2A de la prison d’Evin, à Téhéran, sans pouvoir contacter un avocat. Il a seulement été autorisé à passer de brefs appels téléphoniques à son père. Amnesty International croit savoir qu’Arash Sadeghi n’a pas été inculpé et que les autorités refusent d’indiquer à sa famille sa situation ou le motif de son arrestation. Arash Sadeghi a été arrêté une première fois en juillet 2009 pour avoir participé aux manifestations faisant suite à l’élection présidentielle controversée. Depuis, il a été arrêté et libéré sous caution plusieurs fois. En 2010, il a été condamné par la 26e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran à six ans d’emprisonnement pour « rassemblement et collusion en vue (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.